Hommage à Thierry Maranzana

Thierry Maranzana avait 57 ans
cliquez pour agrandir l'image Thierry Maranzana avait 57 ans

Hommage à notre regretté conseiller municipal

« Aujourd’hui, nous sommes tous en deuil de Thierry. Il nous manque déjà, ainsi que son humour et son sens de la dérision.

Je pourrais parler de lui à plusieurs titres :

D’abord parce qu’il a été un ami d’enfance, mais avant tout je suis là en tant que maire de Morvillars, et à travers moi tout le conseil municipal et les salariés ici présents, pour rendre hommage à l’engagement d’un homme dont le dernier combat fut de se mettre au service de son village et des habitants.

Un homme élu au Conseil Municipal depuis juillet 2011, qui avait une haute idée du service public.

Un homme dont les qualités forcent le respect.

Bien sûr, il avait les défauts de ses qualités :

Un franc-parler qui ne s’encombrait pas toujours de diplomatie, une intolérance un peu trop épidermique à l’hypocrisie et à la malhonnêteté, une impatience…

Il fallait que les changements se produisent vite, car disait-il, il y a tellement de choses à faire. On le comprend, lui qui n’avait plus le temps d’attendre…

A nos yeux, il restera un exemple de courage, qui râlait parfois mais ne plaignait jamais, et surtout, il était animé d’une immense générosité.

Il était fier de son mandat d’élu, comme en témoigne la photo qu’a disposée Nicole, son épouse, sur son cercueil, où il porte son écharpe tricolore.

En effet, en tant que doyen du Conseil municipal, il avait été maire quelques minutes et présidé l’Assemblée le temps que le Conseil procède à l’élection du nouveau maire.

On aime à penser que ce sentiment d’utilité qu’il éprouvait lui aura prolongé un peu la vie. On eût aimé qu’il puisse être thérapeutique, hélas.

Il était l’un des plus motivés, et toujours volontaire, même pour des tâches ingrates :

  • On se souvient qu’il parcourait le village à vélo pour distribuer les infos mairie,
  • On se souvient qu’il avait aidé cet été à désherber le long de la piste cyclable alors que de terribles maux de ventre ne lui laissaient pas de répit.

De la même manière, il s’était proposé, suite à une défaillance de personnel, d’assurer le nettoyage du gymnase.

C’est encore à lui que l’on doit  il y a quelques semaines la mise sous enveloppe des invitations du CCAS pour les aînés de la commune, tâches pour lesquelles il s’était porté volontaire malgré l’avancée inéluctable de la maladie.

Il nous est arrivé à tous de nous demander ce que nous ferions les derniers jours de notre vie s’ils nous étaient annoncés.

Thierry avait pleine conscience du compte à rebours… et il a fait un choix aux antipodes de l’égoïsme :

Il a mis les derniers mois comptés de son existence au service des autres, sans se plaindre, et de façon humble.

Il a mis son bien le plus précieux, c’est-à-dire son temps, au service de la collectivité.

Pour tout cela Thierry, nous tenions à te rendre hommage et te dire un grand merci. »

Hommage exprimé par le maire, Françoise RAVEY, lors de la cérémonie d’adieu à Thierry le 11 décembre 2012 en l’église de Morvillars.