La municipalité honore Bernard Vermenot (29-04-2021)

En raison de la pandémie et des restrictions sanitaires, la municipalité n’avait pas pu célébrer comme il se doit le départ en retraite de Bernard Vermenot, agent de maîtrise des services techniques de la commune. C’est chose faite : une cérémonie a été organisée en mairie afin qu’élus et collègues salariés puissent lui dire au revoir. Distances réglementaires et masques s’étaient également invités ce 19 avril.

C’était aussi l’occasion de souligner une longue carrière de quarante années de service, au terme de laquelle Bernard et son épouse Sylvie vont quitter Morvillars fin avril pour couler des jours heureux dans une maison achetée dans le Gard, à Mialet, qu’ils auront tout le temps de pouvoir agencer à leur idée.

Les cadeaux de départ étaient à la hauteur de l’estime et de la reconnaissance du maire, Françoise Ravey, des élus et des collègues : un magnifique salon de jardin, un kit complet (Viellard Migeon et Compagnie) de pêche à la truite, une belle enveloppe et une superbe plante verte.

Après avoir fait un bref rappel du parcours de Bernard, Françoise Ravey lui a remis le diplôme de la médaille d’or d’honneur régionale départementale et communale, un témoignage de reconnaissance de son travail et de ses compétences

L’heure de la retraite pour Bernard Vermenot (19/07/2020)

Bernard Vermenot, figure très connue des habitants de Morvillars, a décidé après 40 années au service de la collectivité et des habitants, de faire valoir ses droits à la retraite au 31 mai. Bernard Vermenot est né le 24 mai 1960 à Montigny-sur-Aube (Côte d’Or). Il est marié à Sylvie, père de trois enfants, Laura, Yann et Laurent, et grand père de trois petits-enfants, Eïden, Alixia et Olivia.

Il a été embauché à la commune le 1er février 1981 en qualité de garde-champêtre stagiaire à temps complet. Le 1er avril 2013, il a intégré la filière technique de la commune au grade d’adjoint technique principal 2e classe. Proche collaborateur des élus pendant toutes ces années, Bernard était la colonne vertébrale technique de la commune. Il assurait avec professionnalisme et attachement toutes les missions dont il avait la responsabilité.

Doté d’un sens profond du service public, volontaire, dévoué, d’une disponibilité indéfectible, Bernard connaissait parfaitement les travaux qui incombaient à la commune, ainsi que leurs rythmes saisonniers. Il possédait cette faculté d’anticiper les demandes des élus. Sa connaissance du territoire communal et des administrés, son expérience professionnelle, sa polyvalence dans tous les métiers étaient autant d’éléments indispensables quant au bon fonctionnement des services publics.

Toutes ces qualités avaient été récompensées par la nomination en juillet 2018 du poste d’agent de maitrise. Il avait reçu le même mois la médaille d’honneur de vermeil. En raison du confinement, la municipalité n’a pu lui rendre hommage de façon conviviale mais une petite réception sera décalée dans le temps…

Bernard VERMENOT : MEDAILLE D’HONNEUR REGIONALE DEPARTEMENTALE ET COMMUNALE -2018

Médaille de Vermeil

Embauché à la commune de Morvillars le 1er février 1981 en qualité de garde champêtre stagiaire à temps complet, Bernard VERMENOT a intégré la filière technique au grade d’adjoint technique principal de 2ème classe le 1er avril 2013. Ainsi, depuis plus de 37 ans, Bernard VERMENOT est au service de notre collectivité et des habitants de Morvillars. Proche collaborateur des élus depuis tant d’années, Bernard VERMENOT est la colonne vertébrale technique de notre commune. Il assure avec professionnalisme et attachement toutes les missions dont il a la responsabilité.

Doté d’un sens profond du service public, volontaire, dévoué, d’une disponibilité indéfectible, Bernard VERMENOT connait parfaitement les travaux qui incombent à la commune ainsi que leurs rythmes saisonniers. Il est à signaler qu’il est souvent force de proposition et anticipe en ce sens les demandes des élus.

Sa connaissance du territoire communal et de ses administrés, son expérience professionnelle, sa polyvalence dans tous les métiers sont autant d’éléments indispensables quant au bon fonctionnement des services publics. En conséquence, Bernard VERMENOT sera prochainement nommé au grade d’agent de maîtrise.

Il nous revient le plaisir et l’honneur de récompenser une carrière d’une longévité exceptionnelle et remarquable par le biais de la présente. C’est pourquoi je sollicite Madame la Préfète, afin que soit décernée à Bernard VERMENOT, la médaille de Vermeil au titre de la promotion du 14 juillet 2018.

Impressions sur 40 années passées à Morvillars

Je me suis toujours dévoué corps et âme pour cette commune, parfois trop, mais quand on aime un métier on ne compte pas n'est-ce pas ?

Je suis rentré à la commune à 21 ans et le principal de ma vie est à Morvillars. 40 années se sont passées dans l’appartement au-dessus de la mairie !!

Je n'ai pas fait de longues études puisqu'à 14 ans j'étais déjà mécanicien auto puis électricien en bâtiment, dépanneur sur pompe à essence, monteur chez Peugeot, inventoriste en pharmacie, manutentionnaire chez un transporteur, puis engagé dans l'infanterie de Marine 18 mois à Djibouti pour finalement trouver la consécration après un examen passé au collège de Morvillars.

Pour moi c'est une merveilleuse carrière dans ce métier. Ces dernières années, avec Françoise Ravey et ses compagnons de mairie, (je pense notamment à notre très regretté Jef), le travail s’est fort bien passé. Ils ont réussi à me redonner envie et goût à faire encore plus au travail. Franchement j'étais à ma place dans ce job

Les pompiers.... J’y ai pris goût. De 1991 je crois à 2003 lors de l'inauguration de la caserne des Tourelles. J'ai passé mon brevet de secouriste à Belfort ou j'ai fini major de promotion quand même !!! Je conduisais le camion pompe tonne comme le VSAB et je suis resté 1ère classe par non-ambition de grade

Je faisais énormément de sport à l'époque. Avec un certain Patrick Badiqué. On courait partout. 10 puis 20 et parfois 40 kilomètres !! Des courses de triathlon, de VTT, de vélo sur routes, des duos.

Je suis 3 fois grand-père. Alixia de Yann le fils de Sylvie mon épouse, Olivia et Eïden de ma fille Laura. Eïden bien connu à l'école car avec son papy garde champêtre ....

Nous quittons la région car fatigués des hivers longs et froids et allons à Mialet près d'Anduze dans une petite maison où du travail m'attend.

Mais nous remonterons souvent car Laura, ma fille, a eu l'envie de faire construire une maison à Morvillars et en plus juste en face de celle où habitait Patrick Badiqué !!

Je suis plus qu'heureux.. Vive la retraite et la bonne santé !!

Bernard

Passage à l’horaire d’hiver : ces hommes et ces femmes de la 25ème heure - 2012

Le passage à l’heure d’hiver, c’est la nuit prochaine. N’oubliez donc pas, demain matin, de faire comme Bernard Vermenot à l’église de Morvillars : reculez la grande aiguille d’une heure. Il est le garde champêtre de Morvillars, petite commune du sud Territoire, depuis maintenant 31 ans. Et c’est presque sur son 31, justement, qu’il irait voir la vieille horloge de l’église tant son respect est grand pour sa mécanique. « Elle a 150 ans et elle tourne plus ou moins bien. Mais elle tourne ! »

Déjà, ne pensez pas que notre homme doive se pencher du haut du clocher pour pousser la grande aiguille. Pour ce faire, il lui suffit de monter à l’étage afin de s’afférer devant la mécanique de l’horloge, un impressionnant mélange de barres de fonte et de disques synchronisés d’une précision tout helvétique. On pourrait penser qu’il faut être titulaire d’un bac + 5 afin de faire bouger le cadran. Eh bien, pas du tout. Le passage à l’heure d’hiver ? « Ça me prend trente secondes, sourit Bernard Vermenot. Il faut juste désaccoupler le système mécanique et vous faites tourner la molette tant que vous voulez. » Pas sûr que vous mettrez moins de temps demain matin avec votre montre-bracelet…

Le garde champêtre morvellais sait tout de même qu’il est dépositaire d’un savoir-faire qui disparaît avec le temps. « L’engrenage est en bronze et en laiton, c’est cher à réparer. C’est pour cela que, maintenant, il y a de plus en plus de mécanique électrique. » La sienne tient encore le coup, mais à quel prix ! « L’humidité tend les câbles et, ça, elle ne le supporte pas la grand-mère. Malheureusement, ça sera de plus en plus dur… » Ah, les rhumatismes des vieilles mécaniques !

Pour en revenir au changement d’heure, ne vous attendez pas à ce que Bernard Vermenot se lève au beau milieu de la nuit pour respecter scrupuleusement le passage à l’heure d’hiver. « Ça dépend de mes humeurs. Généralement, je passe le dimanche en fin de matinée, après avoir pris mon petit déjeuner. » Lui aussi profitera de sa grasse matinée.

Le 27/10/2012 par Alexis Beuscart (Le Pays)

Devant la vieille mécanique de l’horloge de Morvillars, Bernard Vermenot fera comme tout le monde demain matin : il reculera d’une heure. Photos Alexis Beuscart

Engagé dans le projet « Zéro phytosanitaire strict »

La commune de Morvillars est située au sud-ouest du département du Territoire de Belfort et fait partie de la Communauté d’Agglomération Belfortaine. La commune a signé la Charte début 2013, dans le cadre du Projet Régional "Zéro Pesticides en Franche-Comté", et s’est engagée à atteindre le label de niveau 2. En 2014, la municipalité a décidé d’entretenir en "zéro phytosanitaire strict". Elle s’est engagée au niveau-3 de la charte et a obtenu son label le 1er juin 2015.

Département : 90 ;Type de structure : Mairie ; Taille de la commune : de 5 à 10 km² ; Nombre d’habitants : de 1000 à 2000 hab. ;

Année d’engagement : 2013 ; Niveau d’engagement : 3 ; Niveau de labellisation : 3 ;

Technique - désherbage thermique : gaz ; Technique - désherbage mécanique ou manuel : balayage ; binette et arrachage manuel ; débroussailleuse à fil ; Technique - préventif : enherbement volontaire de surfaces minérales ;

Outils de communication : bulletin municipal ; journée d’information, conférence, salon... ;

Descriptif et Enjeux Morvillars est traversé par le cours d’eau de l’Allaine, qui fait l’objet d’un contrat de rivière visant à restaurer, entretenir et valoriser la rivière et son bassin versant. Dans ce cadre une des thématiques nécessitant un plan d’actions est la gestion des problématiques phytosanitaires en zone non agricole.

La prise en compte de l’impact de ses pratiques phytosanitaires pour l’entretien des espaces publics est un enjeu majeur pour la commune de Morvillars qui a, dans un premier temps, réduit les quantités de produits appliqués et mis en œuvre de plus de désherbage manuel. C’est donc tout naturellement que la commune a décidé d’intégrer le projet "Zéro Pesticides en Franche-Comté" et de s’engager dans la Charte d’Entretien des Espaces Publics, lui permet ainsi de bénéficier d’un accompagnement notamment technique dans sa démarche.

Objectif de l’engagement Initialement, l’engagement de la commune était de réduire au maximum l’emploi des phytosanitaires et de développer les alternatives, dans le respect les engagements du niveau 2 de la charte, avec un objectif à terme de les supprimer. Ce dernier a été atteint dès l’année suivante ce qui a permis à la commune d’obtenir le label de niveau-3.

Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Franche-Comté et Bernard Vermenot, agent communal lors de la remise du label

L’utilitaire de la commune va être remplacé (05/12/2020)

Lors de la réunion du conseil municipal de Morvillars le mercredi 18 novembre, Jean-François Zumbihl, conseiller délégué de la commission des travaux et de l’urbanisme, a exposé à l’assemblée la nécessité de procéder au remplacement de l’actuel Unimog, le camion utilitaire de la commune acheté en 1991.

Le choix s’est porté sur un tracteur équipé de plusieurs outils, permettant une polyvalence d’utilisation et, après l’analyse des différentes offres reçues, il a été décidé d’acheter un tracteur d’un montant de 79 200 € HT à l’entreprise Jacquot-Cottet pour aussi favoriser l’aide aux commerces locaux. Le conseil sollicite une aide financière de 39 600 € à Grand Belfort communauté d’Agglomération au titre des fonds d’aide aux communes 2020-2026.

Bernard Vermenot, retraité, et David Cordelier, le nouveau responsable des services techniques, devant le vieil utilitaire.

Bernard Vermenot a 20 ans, juste avant d'entrer à la commune.

Bernard Vermenot à 60 ans - les derniers jours de mai 2020. Stop au travail.

Un nouveau tracteur pour le déneigement (18/02/2021)

Le tracteur Unimog de la commune de Morvillars, après 30 années de bons et loyaux services, a été remplacé par un Valtra. La municipalité a dépensé 79 200 € hors taxe pour acheter ce tracteur à l’entreprise locale Jacquot-Cottet. Un nouvel équipement arrivé à point pour les dernières chutes de neige.

Doté d’une nouvelle lame de 2,7 m de large et d’une saleuse de 600 l de capacité, il a démontré ses capacités ainsi que sa maniabilité même dans les rues les plus étroites. Dans ses outils, un chargeur frontal équipé d’un godet permettra en plus le chargement de terre, gravats, etc., et d’une fourche à palette. Ce tracteur étant modulable, la liste des équipements pourra évoluer en fonction des besoins des services techniques. Connu pour sa fiabilité, sa durabilité et son économie de carburant, le moteur quatre cylindres développe 110 chevaux, et est suralimenté par un turbocompresseur.

Il est équipé d’une technologie qui réduit fortement les émissions d’oxyde d’azote.