La rentrée à l'école primaire de Morvillars - Jeudi 2 septembre 2021 - Les effectifs

Réhabilitation de l'école du Grand Chêne - inauguration : vendredi 27 septembre 2019

L’école réhabilitée a été inaugurée (Est Républicain  02/10/2019)

La réhabilitation de l’école du Grand Chêne a débuté en 2014. Ce nouveau nom vient de l’arbre vénérable qui a été planté en ces lieux en 1883.

Remise avant les vacances en raison de la canicule, l’inauguration de la cour d’école et des jardins partagés attenants de l’école du Grand Chêne à Morvillars, s’est déroulée vendredi avant la sortie des classes, malgré la pluie qui s’était invitée.

Élus, enseignants et parents d’élèves n’ont pas manqué l’événement « qui procède d’un long travail de réhabilitation de l’école entamé en 2014 », explique Françoise Ravey. La maire a aussi mentionné le service périscolaire, la modernisation des salles de classe, la mise aux normes, la création de parkings. Ne manquaient plus que les cours de récréation dès lors « qu’une école ne peut fonctionner correctement que si elle se projette dans l’avenir […] pour répondre à des objectifs pédagogiques ». De fait, la belle cour de celle qui s’appelle désormais l’école du Grand Chêne, c’est écrit sur son fronton, dispose d’un véritable équipement récréatif, de jeux au sol pour l’éveil des petits, d’espaces peints au sol, de bancs. Mais aussi de jardins partagés en lieu et place des vieilles ruines des tribunes de foot. « Les enfants pourront ainsi planter, voir pousser, piocher, désherber, récolter et se ressourcer au contact de la terre et pour finir récolter les fraises pour les goûters », a déclaré Françoise Ravey. « Et pourquoi pas les partager avec les habitants qui souhaiteront s’y investir ».

Cette cour avec la Tour de l’arbitre, vestige d’une maison forte seigneuriale du XVe siècle intègre l’ensemble pour abriter les jeux d’été et le matériel de jardinage. Une réalisation saluée par tous et en particulier Elise Dabouis, sous-préfète, pour qui « le lien avec la nature est fondamental pour les enfants ».

On retiendra aussi que Sylvie Pierre et Maelle Schneider respectivement directrices de l’école et du périscolaire ont reçu toutes deux chacune une clé du portail de l’école qui n’étaient autre que celles de l’église reconditionnées pour l’occasion.

Une opération subventionnée Avec des subventions à hauteur de 51 % - sans les crédits européens peut être à venir de 43 000 € - l’aide de l’État s’élève 66 837 €, celle du Département à 40 000 €, celle du Grand Belfort à 18 800 €. Enfin 8 800 € viennent du fonds de réserve des communes et 10 000 € du plan paysage

Réhabilitation de l'école du Grand Chêne - album photos - vendredi 27 septembre 2019

 

École publique : son histoire

L’école publique a fonctionné place de l’église.

 

Puis les classes se sont installées dans les préfabriqués laissés libres par le collège sur la place devant le château communal. Le nouveau groupe scolaire a ouvert ses portes à la rentrée de septembre 1977. Le préau devant l’entrée de l’école a été construit plus tard.

 

La première classe maternelle a ouvert en septembre 1969 au  château, sous la forme d’une classe enfantine rattachée à l’école élémentaire. Une 2ème classe maternelle a été ouverte en septembre 1977. L’école maternelle a été créée officiellement en septembre 1978. En septembre 2009, école maternelle et école élémentaire ont été réunies en une seule école primaire.

UNE BELLE ECOLE

Après le réaménagement de l’étage supérieur pour le périscolaire l’an dernier, le bâtiment de l’école de Morvillars a subi un lifting, principalement durant les vacances scolaires d’été.

Beaucoup d’investissement en temps et en énergie pour Françoise Ravey et Jean-François Boichard, adjoint aux travaux pour qui « il devenait plus que nécessaire d’entreprendre la réfection du rez-de-chaussée et de l’extérieur du bâtiment qui n’avait pas vu de travaux depuis sa création en 1977».

Les travaux ont porté sur l’isolation extérieure, le changement de toutes les huisseries, la réfection totale des toilettes garçons et filles, pour petits et grands, l’installation d’un ascenseur devenu obligatoire avec la loi sur l’accessibilité des lieux publics, la création de placards, les peintures, …

C’est une rénovation complète du bâtiment qui s’est terminée juste avant la rentrée scolaire.

Au total, un investissement de plus de 350.000 euros avec, entre autres, une subvention de 100.000 euros accordée par M. le Préfet.

Lydie Baumgartner, adjointe aux affaires scolaires, peut être satisfaite : les 140 enfants, le personnel enseignant et communal apprécient leur école transformée, bien isolée et se sentent pleinement à l’aise pour bien apprendre.