Table d'orientation : une leçon de géographie en plein air

La table d’orientation intitulée « Fenêtre sur le parc naturel régional des Ballons des Vosges » inaugurée début juillet 2017, située à 370 m d’altitude, permet de découvrir les atouts du massif vosgien.

Cédric Perrin, Damien Meslot, Ian Boucard, Delphine Mentré écoutent l’historique de Morvillars par Christophe Viellard, au centre.

 

La commune de Morvillars vient de s’enrichir d’un nouvel atout pour la découverte du patrimoine local et régional avec l’installation d’une table d’orientation intitulée « Fenêtre sur le parc naturel régional des Ballons des Vosges ». Financée par le Grand Belfort et installée en juin dernier, elle a été inaugurée lundi 10 juillet en présence du sénateur Cédric Perrin, du député Ian Boucard (dont c’était la première sortie officielle dans la commune), du président du Grand Belfort Damien Meslot et de Françoise Ravey, maire de Morvillars.

Depuis le carrefour des Quatre-Chemins (Morvillars, Méziré, Fesches le Châtel, Grandvillars), à environ 370 m d’altitude, le promeneur peut découvrir, au loin, le massif des Ballons des Vosges du Sud. Le paysage se déroule devant ses yeux : la Planche des Belles-Filles (1148 m d’altitude, bien connue du Tour de France), le Ballon de Servance (1121 m point culminant de Haute-Saône), le Ballon d’Alsace (sommet des Vosges du Sud avec ses 1247 m), le Baerenkopf (1074 m), le sommet du Rosberg (1191 m entre Thann et Masevaux), le Thanner-Hubel (1184 m) et enfin le Grand Ballon (1424 m situé à 25 km au nord-ouest de Mulhouse).

Au premier plan, s’étend le village de Morvillars avec les pâturages, les premières maisons du quartier des Ouches et l’église dédiée à SaintMartin construite de 1882 à 1886 et qui pointe son clocher pour dominer le village. Sur la table d’orientation diverses informations sont données sur la pêche, la truite et le patrimoine industriel de Morvillars. Le massif des Vosges dispose de plus de 670 ruisseaux et rivières et plus d’une trentaine de lacs et plans d’eau. Le patrimoine industriel de la commune est mis à l’honneur avec un dessin de l’usine d’hameçons et quelques informations historiques.

C’est en 1712 que Pierre de la Basinière – seigneur de Morvillars - fonde les forges et la tréfilerie. En 1796 sont créées les industries Migeon qui lancent véritablement l’industrialisation de la commune. Suivra la naissance de la société Viellard Migeon et Cie. Aujourd’hui, VMC pêche fabrique des millions d’hameçons chaque jour dans l’usine située au centre du village et se place au premier rang mondial dans la fabrication des hameçons triples.

Après cette leçon de géographie en plein air depuis la table d’orientation, une visite s’impose dans le village de Morvillars pour découvrir l’église, le tombeau de Walter d’Andlau (dans le mur du presbytère), les huit châteaux de Morvillars (belles demeures de la fin du XIXe siècle), le parc à daims, l’étang des forges et le site de l’ancienne forge sans oublier la nécropole nationale de 1914-1918 (qui vient de se refaire une toilette) et son monument lanterne des morts.

Y aller

Depuis le centre du village de Morvillars, prendre la direction de Méziré.

Après l’église, tourner à gauche dans la rue des Boulottes.

Suivre alors un chemin non goudronné mais carrossable sur 300 m environ ou s’y rendre à pied.

Ne pas oublier une paire de jumelles.