La gare de Morvillars

La ligne Montbéliard-Delle par Morvillars

Le 31 janvier 1867, un terrain de 2 ares et 34 centiares est vendu à la compagnie de Chemin de fer Paris-Lyon-Marseille qui établit la ligne Montbéliard-Delle par Morvillars. Ce tronçon est inauguré le 29 juin 1867.  Le chemin de fer Montbéliard – Audincourt – Morvillars - Delle a été ouvert au trafic le 29 juin 1868. Il s'agissait de la première ligne raccordant la France au Canton Suisse du Jura.

Cette ligne connut des difficultés très tôt dans son histoire: le trafic des voyageurs  a été fermé en 1938 déjà entre Montbéliard et  Morvillars. Seul le trafic de marchandises a résisté pour quelques décennies encore. En 1969 le dernier train circula entre Beaucourt et Morvillars, en 1990 entre Audincourt et Beaucourt et en 1993 entre Montbéliard et Audincourt. La voie a été complètement démontée entre Beaucourt et Morvillars. On distingue son emplacement derrière les tennis et le terrain de football.

La ligne Belfort-Delle par Morvillars

En 1871 l'Alsace a été rattachée à l'Allemagne. Afin de transporter facilement les marchandises entre la France et la Suisse sans passer par Bâle (et donc par l'Allemagne) il fut décidé de construire une nouvelle ligne de train entre Belfort et Morvillars. La compagnie de l’Est pousse son réseau de Danjoutin à Morvillars. Entre Morvillars et la frontière avec la Suisse (Delle), les trains utilisent les voies du chemin de fer Montbéliard - Delle. La ligne est ouverte au trafic en 1877. A partir de cette date, la liaison entre la France et la Suisse s’effectue donc par Belfort et non plus par Montbéliard.

Le trafic de voyageurs et de marchandises fut tout de suite très important. Il s'agissait en effet de l'un des points de frontière les plus utilisés pour passer les marchandises entre la France et l'Italie.

Cependant, après la deuxième guerre mondiale, l'Alsace redevient française et la concurrence de Bâle se fait sentir. Le mauvais état de la ligne ne permet pas de continuer l'exploitation d'une façon satisfaisante. Il aurait également fallu électrifier la ligne pour en améliorer l'attractivité et le rendement. Confrontée aux énormes sommes d'argent qu'il fallait dépenser, la SNCF décide donc de supprimer tout trafic. Le dernier train Delémont - Belfort circule le 26 septembre 1992. Les trains en provenance de la Suisse continuent à circuler jusqu'à Delle jusqu'au 27 mai 1995.

Une renaissance pour la ligne Belfort – Delle

Cette ligne pourrait cependant retrouver une deuxième jeunesse. Le Canton du Jura et le Territoire de Belfort ont trouvé un accord pour, d’abord,  rétablir les trains entre Boncourt et Delle. En décembre 2007, 12 trains par jour en provenance de Porrentruy sont prolongés de Boncourt à Delle.

Quant au reste de la ligne, elle devrait être réactivée avec l'ouverture de la LGV Rhône-Rhin le 11 décembre 2011. Il serait très intéressant de réutiliser cette ligne pour accéder à la nouvelle gare Belfort-Montbéliard  TGV située à Meroux.

L'hypothèse la plus favorable s'appuie sur une fréquentation de 3800 voyageurs par jour. La ligne entre Belfort et Delle desservirait six arrêts (Danjoutin, Sevenans, Meroux-gare TGV, Morvillars, Grandvillars et Joncherey) et il faudrait compter trente minutes pour aller de Belfort à Delle. Cette solution implique une électrification complète de la ligne. L'ouverture au trafic voyageur est prévue pour 2016 permettant les correspondances avec les trains TGV.

Le projet à Morvillars

La création d’une halte

Une halte sera créée sur un emplacement situé à proximité de l’actuel terminus de la ligne du réseau Optymo, vers l’ancienne gare. Elle permettra la desserte de la ZAC des Tourelles et de la Zone Industrielle et Portuaire de Bourogne grâce à la création de cheminements pour piétons et cyclistes.
Un parking-relais de 150 à 200 places est proposé pour cette halte, qui a vocation à accueillir les voyageurs des communes du sud du Territoire.

Les passages à niveau

Leur traitement n'est pas complètement arrêté. RFF compte mettre en place une démarche de concertation. Des enquêtes publiques recueilleront l'avis des riverains.

Les deux passages à niveau présents sur le territoire de la commune devront être revus. Celui situé sur la Route Départementale 19, à proximité de la future halte, sera aménagé. L'ancienne maison garde-barrière sera rasée. Un rond-point est envisagé.

D'ôres et déjà, les travaux d'analyse et de sol ont débuté, de même que les études de génie civil.