Les sapeurs pompiers

cliquez pour agrandir l'image

Les sapeurs pompiers volontaires des Tourelles

A l’amicale des sapeurs-pompiers des Tourelles (14/03/2015)

Lors de la dernière assemblée générale de l’amicale des sapeurs-pompiers des Tourelles, il a été constaté la bonne santé de celle-ci et que l’implication de ses membres était à relever.

L’année 2014 a encore été très active avec des manifestations organisées tout au long de l’année : loto, journée truites, Sainte-Barbe, journée de cohésion sans oublier plusieurs journées de partage.

Il a été rappelé que le 1er mai, se déroulera, comme tous les ans une journée truites où les pompiers espèrent accueillir autant de participants que les autres années.

Le conseil d’administration est constitué comme suit : président, Frédéric Tassetti ; 1er vice-président, Bastien Cardey ; 2e vice-président, Cyrille Rolland ; trésorier, Sébastien Tirole ; trésorier adjoint, Mélanie Louterbach ; secrétaire, David Gressot ; secrétaire adjoint, Aurore Bottoni ; assesseurs, Maximilien Blattner, José Xisto, Tony Stockel, Robert Corti, Jean Claude Landoz, Mario Salgado.

Le chant du départ pour le vieux Ford (26/11/2014)

 C’est avec un pincement au cœur que les sapeurs-pompiers volontaires de Morvillars vont voir s’en aller leur vieux camion de pompiers.

« Qu’on ne s’y trompe pas, c’est à la demande du chef de corps Olivier Trousselle que ce camion vient d’être vendu », précise Françoise Ravey. Le besoin de place – le centre dispose de six véhicules – et son inutilité au centre des Tourelles sont les raisons principales de cette vente.

Samedi dernier, c’est donc pour une photo souvenir que le conseil municipal et les sapeurs volontaires ont posé. Une photo, avant que le vieux Ford ne parte pour une retraite bien méritée chez Jean Perrin, un collectionneur de Longevelle, dans le Doubs, qui s’est pris de passion pour les véhicules de pompiers.

Ce vieux Ford V8 immatriculé 634C90 avec son échelle, ses 200 mètres de tuyaux accrochés aux dévidoirs, ses coffres et sa cabine pour huit pompiers a une belle histoire. Vieux camion militaire américain au départ, il avait été reconfiguré et transformé en 1948 en camion d’intervention.

Après une première vie au corps de Delle, il avait été acquis par la commune dans les années 80 pour être opérationnel encore de longues années. Récemment remis en état, il faut dire que ses sorties étaient rares et chères : le Ford V8 consommait en effet 50 litres de super aux 100 km !

Patrimoine - La vente du vieux camion américain des pompiers de Morvillars, déclenche des remous (28/11/2014)

Depuis sept ans, le camion des Américains est abrité dans la caserne des Tourelle. Rutilant, il expose ses formes d’un autre âge dans la caserne des pompiers des Tourelles, dans la zone industrielle de Morvillars.

« Il y a sept ans environ, nous l’avons récupéré dans la caserne », explique le lieutenant Olivier Trousselle, chef de centre aux Tourelles.

« Une convention a été signée entre le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) et la mairie. Le service de secours assurait l’hébergement, la mairie étant propriétaire du véhicule et finançant les réparations. » Cinq pompiers bénévoles ont mis à profit leurs loisirs, en dehors des gardes, pour remettre peu à peu en état le vieux camion. « Il a fait une sortie pour le mariage d’un collègue et pour le congrès départemental, à Morvillars il y a quelques années. » « Il fait partie de notre patrimoine »

Depuis le début 2014, le camion semble toutefois être devenu encombrant. « En janvier, j’ai demandé au maire de trouver une solution pour libérer de la place dans la caserne pour les véhicules d’intervention », ajoute Olivier Trousselle. « J’ai envoyé plusieurs mails, mais je n’ai pas eu de réponse. » L’échéance, le chef de centre l’avait fixée à la mi-novembre. « J’ai besoin de place dans la remise pour les véhicules de service. D’autant que nous devons également stocker les agrès du parcours sportif. »

Du côté de la mairie, le premier magistrat, Françoise Ravey, ne cache pas son attachement pour ce véhicule historique. « Il fait partie de notre patrimoine et de l’histoire du village mais le chef de centre s’est montré très insistant. Nous ne disposons pas d’ateliers municipaux pour stocker le véhicule et, bien que je sois très attachée à ce camion, j’ai pris sur moi. Les solutions étaient limitées », regrette Françoise Ravey.

« J’ai contacté l’association des pompiers vétérans de Morvillars, mais elle m’a dit ne pas être intéressée. » La commune a donc décidé, à contrecœur, de mettre en vente le véhicule. C’est l’un des conseillers, Michel Graehling, qui s’est chargé de l’opération. Une annonce a été passée sur Internet au prix initial de 6.000 €.

« Finalement, nous avons eu un acheteur, un collectionneur de Longevelle, dans le Doubs, qui nous en offre 1.800 €. » « On a l’impression d’avoir été berné » La gorge nouée, conseil municipal et pompiers volontaires des Tourelles ont pris la pose samedi devant l’engin. « Pour qu’il parte avec les honneurs », souligne le maire. « Cette vente ne fait pas l’unanimité. » Y compris en interne. Certains avancent qu’une poignée de personnes, aux Tourelles, auraient pris la décision de se débarrasser du camion, contre l’avis de ceux qui auraient souhaité le conserver. Selon eux, le manque de place serait un « faux prétexte ».

« M. Trousselle nous a dit qu’il avait besoin d’espace pour accueillir des véhicules du centre de secours de Grandvillars durant les travaux », résume Michel Graehling. Sauf que les trois engins sont arrivés en octobre et rejoindront leur caserne d’ici fin décembre. Sans que la présence du vieux camion ne semble gênante. « On a l’impression d’avoir été berné », ajoute le conseiller municipal. « Si les pompiers sont capables de bâcher un toit après une tempête, ils peuvent très bien bâcher un véhicule sur le parking le temps du chantier, en cas de besoin », argumente ce pro-camion. « C’est une solution qui a été envisagée », reconnaît Olivier Trousselle. « J’avais également démarché le musée du sapeur-pompier à Ferrette, qui était prêt à le prendre, mais gratuitement. »

Quitte à s’en séparer, les élus de Morvillars souhaiteraient « que le véhicule reste dans le Territoire de Belfort et puisse participer de temps en temps à des défilés. » La vente, pour l’instant, n’est toujours pas finalisée. « Si un acquéreur local était intéressé, nous serions prêts à envisager cette alternative », précise le maire. « Mais il faut faire vite ! »

Mairie de Morvillars, tél. : 03.84.27.80.36. Isabelle PETITLAURENT

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 12 13 14 2 DSC_0004 P8130281
 

Congrès départemental des sapeurs-pompiers à Morvillars

Juin 2010