Projet (aménagement du Vieux Château)

Projet de réhabilitation du château de Morvillars - présentation par Françoise Ravey au club affaires - Montbéliard le 24 novembre 2017 (photos: Brigitte Lochet)

Projet de réhabilitation du château de Morvillars réunissant les activités de hautes technologies franco-suisses : futur cadre d'excellence

 

La requalification du château communal (extrait du discours de Françoise Ravey lors de la cérémonie des voeux du maire - janvier 2017)

Nous devons en effet nous préoccuper de cette bâtisse qui réclame des réparations.

     - La municipalité ne souhaite pas faire des investissements à fonds perdus, c’est pourquoi il est nécessaire d’envisager une destination à ce lieu magnifique appartenant à notre patrimoine.

     - A moins qu’un acheteur ne se présente, le projet est d’en faire à terme un centre d’affaires, différent de celui de la Jonxion, qui selon M. Cnudde, directeur de la SODEB, commence à être saturé.

      - Il s’agit de tirer parti d’un lieu exceptionnel pour y abriter des sièges d’entreprises, des start-up, salles de conférence, clubs services et pourquoi pas un restaurant.

     - L’idée transversale est d’envisager un lieu d’exposition des produits d’excellence technologiques de Franche-Comté et de Suisse.

Aidés de Mr Jakubsak, patron du club affaires Nord/ Franche-Comté, nous allons commencer à recueillir les besoins des entreprises franco-suisses et créer prochainement un comité de pilotage.

L’aspect événementiel est également à l’étude. Nous bénéficions d’une position stratégique : Il s’agit de ne pas être en reste et d’en tirer parti. Morvillars est une ville carrefour entre Belfort, Montbéliard, l’Alsace, la Suisse. Nous bénéficions d’atouts importants comme les voies de communication : routes départementales, autoroute, voie ferré et la proximité de la gare TGV, de l’hôpital médian et de la future clinique. Il nous faut anticiper et prévoir pour ne pas être les exclus du développement économique de l’axe Belfort- Delle qui fait l’objet de toutes les attentions.

Nous espérons qu’un tel projet puisse être pourvoyeur d’emplois. Le développement économique est une préoccupation des élus… pas seulement du village, mais de la CAB, qui deviendra bientôt le Grand Belfort. J’en ai pour preuve la préoccupation de la ZAC des Tourelles partagée avec le Président Damien Meslot. Vous n’aurez pas manqué de lire dans la presse la décision de baisser le prix du m² des parcelles afin de favoriser l’arrivée de nouvelles entreprises.

L’avenir du Vieux Château Réflexion autour de l’avenir du château (Est Républicain 28/10/2017)

Réunis autour du maire Françoise Ravey, les élus ont voté à l’unanimité pour engager une démarche autour de la requalification du château, qui dispose de nombreux atouts méritant d’être valorisés.

Maquette 3d de ce que pourrait devenir le château de Morvillars

Lors du conseil municipal de ce jeudi 26 octobre, dans les quinze points à l’ordre du jour, le plus important était celui qui concerne l’inauguration de la restauration de la nécropole, le 12 novembre prochain. Ensuite venait la réflexion sur le devenir du château et les problèmes du passage à niveau PN 16.

Le maire, Françoise Ravey, a exposé aux membres présents la réflexion menée depuis plusieurs années sur le devenir du château communal. Afin de profiter de l’ensemble de ses atouts, il est nécessaire selon elle de communiquer et pour ce faire il faut « établir une plaquette de présentation du château et de son environnement en mobilisant infographiste, photographes, artistes (un contact a été pris avec une architecte passionnée par le sujet, Mireille Kuentz).

Il faut également cibler les entreprises ou professions libérales ou médicales, vérifier et valider l’ensemble des aides locales, régionales, nationales et européennes susceptibles d’accompagner le projet, faire appel à des professionnels en capacité de chiffrer les travaux (architectes, artisans divers) soit en conservant les distributions actuelles avec juste un embellissement soit en rendant chaque plateau du château plus exploitable. Enfin, il s’agit également de mener la réflexion sur le cadre juridique le plus adapté selon la volonté de la commune et de ses possibilités financières.

Ayant entendu cet exposé, le conseil a voté à l’unanimité pour engager une démarche de requalification du château en établissant un dossier de présentation avec esquisse et estimation des travaux, la réalisation de tous types de supports de communication, et autorisé le maire à engager toutes dépenses, toutes démarches et toutes dispositions nécessaires à l’exécution de cette délibération.

CONSEIL MUNICIPAL du 26 OCTOBRE 2017

Procès-verbal de séance valant compte rendu de séance

L’an deux mille dix-sept, le vingt-six octobre, à dix-neuf heures et trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de MORVILLARS, légalement convoqué, s’est réuni en Mairie, sur la convocation et sous la présidence de Madame Françoise RAVEY.

Etaient présents : Françoise RAVEY, Michèle CLAISSE, Sabine GAY, Michel GRAEHLING, Françoise MOYNE, Régis OSTERTAG, Jean-Christophe POINAS, Virginie REGNAULT, Éric RUCHTI, Jean-Daniel TREIBER, Jean-François ZUMBIHL

Etaient absents : Lydie BAUMGARTNER pouvoir à Françoise RAVEY, Jean-François BOICHARD pouvoir à Sabine GAY, Vincent SPADARO

Réflexion sur le devenir du château : conventions d’honoraires pour l’établissement d’un dossier de présentation du château - Délibération n° 2017-08/45

Madame le Maire expose aux membres présents, la réflexion menée depuis plusieurs années sur le devenir du château communal.

Des nombreuses réunions de travail effectuées, il apparait nécessaire de pouvoir constituer un dossier de présentation du château de manière à promouvoir tous les atouts de celui-ci auprès des nombreux acteurs économiques et financeurs potentiels.

HISTORIQUE DU CHATEAU 

Ce château édifié en 1872 et 1878 pour Armand VIELLARD par l'architecte belfortain Fleury de la Hussinière a été acheté par la commune en 1960.

Ce château a permis pendant quelques années de loger les classes de collège de la commune avant construction du collège actuel. Il a également servi de centre aéré géré par les Francas et comme lieu d'habitation sociale dans les étages supérieurs.

Aujourd'hui il abrite plusieurs associations culturelles et/ou sportives qu'il faudra reloger ailleurs dans la commune si le projet aboutit, afin d'utiliser pleinement l'ensemble des surfaces.

CARACTERISTIQUES DU CHATEAU

Positionné au centre du village, ce château de 4 étages + les combles et une cave dispose d'environ 350 m2 par niveau exploitables pour des bureaux à partir du 1er étage et environ 2OO m2 au rez-de-chaussée. Soit un total de plus de 1 200 m2 exploitables en bureaux.

Au rez-de-chaussée se trouvent un restaurant et une cuisine qui, reconditionnés, pourraient facilement retrouver leur destination d'origine et apporter ainsi un service supplémentaire aux résidents professionnels dans le château.

Outre le parc qui borde le château sur un côté, différents bâtiments, comme une salle polyvalente, une salle d'exposition, un dojo, des courts de tennis et de nombreux emplacements de parkings ajoutent à l'intérêt du site.

Le bâtiment est sain, aucune trace d'humidité, la toiture ayant été refaite entièrement il y a quelques années.

L'ensemble des parquets et boiseries " dans leur jus" restent de bonne qualité. Ils nécessitent néanmoins un ponçage et une vitrification pour retrouver leur éclat.

Outre les fenêtres et volets qu'il faut impérativement remplacer, ce bâtiment devant accueillir du public devra satisfaire aux normes d'accessibilité et de sécurité notamment par la mise en place d'un ascenseur.

Sauf à redéfinir les volumes par plateau ce qui nécessiterait la mise en place d'ipn pour soutenir ou remplacer les murs porteurs, les volumes actuels sont, dans l'état, exploitables après embellissement

Deux chaudières sont présentes au sous-sol, dont une en état neuf n'ayant jamais été mise en service.

L'ensemble des travaux nécessitent un chiffrage précis qui pourra être établi selon les options restant à définir dans le cahier des charges.

OPTIONS SUR LES UTILISATIONS DES SURFACES DISPONIBLES DU CHATEAU

Afin de profiter de I ‘ensemble des atouts évoqués, il est nécessaire de les communiquer.

Pour se faire, il parait indispensable de réaliser une plaquette de présentation et de cibler les acteurs économiques locaux et régionaux.

Chaque plateau pourrait avoir une cible différente mais compatible dans les activités qui y seront développées.

Ce pourrait être par exemples, une maison médicalisée en lien avec I’ hôpital afin de libérer les urgences, quelques professions libérales comme des avocats, des fiduciaires ou cabinets d'expertise comptable ou de commissaires aux comptes, des études notariales et enfin quelques sociétés de la nouvelle économie.

Ce travail de recherche d'acteurs économiques susceptibles d'installer leurs activités dans le château parait primordial avant toute chose, car il permettra de mesurer I’ intérêt d'exploitation des locaux avant tout travaux.

Une fois qu'une partie importante des surfaces sera optionnée et selon les désirs des futurs occupants, il faudra d'une part chiffrer le montant des travaux et leur durée, et d'autre part choisir le mode juridique le plus adapté.

A ce titre plusieurs options peuvent être envisagées selon que la commune souhaite ou non conserver la propriété, la maitrise, la gestion, totales ou partielles et partagées de ce château.

PRECONISATIONS ET NECESSITES POUR PROMOUVOIR LE CHATEAU

  • Etablir une plaquette de présentation du château et de son environnement mobilisant, infographiste, photographe, artistes……., 
  • Cibler des entreprises ou professions libérales et /ou médicales + des acteurs de la nouvelle économie et communiquer le projet, 
  • Vérifier et valider l'ensemble des aides, locales, régionales, nationales et européennes susceptibles d'accompagner le projet, 
  • Faire appel à des professionnels en capacité de chiffrer les travaux (architecte, artisans divers), soit en conservant les distributions actuelles avec juste un embellissement, soit en rendant chaque plateau plus exploitable en faisant tomber des cloisons pour ouvrir les espaces,
  • Mener une réflexion sur le cadre juridique le plus adapté selon la volonté de la commune et de ses possibilités notamment financières ; un comité de pilotage sera créé mis en place à cet effet,

Madame le Maire termine son rapport et informe l’assemblée qu’elle fera une présentation du projet de requalification du château le 24 novembre prochain devant une assemblée constituée d’une cinquantaine d’entreprises de toute la région aire urbaine et canton du jura Suisse.

Cette intervention sera l’occasion d’une véritable communication marketing et valorisation du château communal.

Une question est posée par Jean-Daniel TREIBER : elle concerne les associations actuellement installées au château.

Madame le Maire indique que la préoccupation première est de les maintenir bien évidemment sur la commune. Plusieurs pistes sont envisagées. Une réflexion est menée sur une mise en adéquation des besoins de chacune en termes de locaux et des possibilités que la commune peut raisonnablement envisager.

Un groupe de travail sera constitué sur la problématique salle des fêtes/locaux associatifs.

Ayant entendu l’exposé de Madame le Maire, le Conseil Municipal, à l’unanimité :

  • AFFIRME sa volonté d’engager une démarche sur la requalification du château ;
  • PRENDRE ACTE des études préalables à mener, notamment : • l’établissement d’un dossier de présentation avec esquisse et estimation des travaux, • la réalisation de tous types de supports de communication,
  • et AUTORISE Madame le Maire à engager toutes dépenses, toutes démarches et toutes dispositions nécessaires à l’exécution de cette délibération.