Les compétences de Thibault Baumgartner mises à profit pour le dossier Unesco

Du 15 juin au 15 aout, un garçon du village est venu en aide à la commune pour peaufiner l’important dossier de la nécropole nationale 1914-1918, proposée pour être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Thibault Baumgartner est âgé de 23 ans. Etudiant depuis 3 ans à la faculté de Strasbourg en langues étrangères appliquées (anglais et japonais), il devait obligatoirement trouver un stage de 2 mois, dans le domaine des langues étrangères, pour valider sa licence.

Françoise Ravey, maire de Morvillars a tout de suite pensé que Thibault avait le profil idéal pour compléter le travail sur la nécropole en relation avec Patrice Boufflers historien amateur qui pilote, avec elle, le dossier depuis près de deux ans.

Ainsi Thibaut s’est vu offrir un stage d’été où il pouvait mettre en application ses compétences. Ce stage sort de l’ordinaire car il fait appel à un travail de recherche en langues étrangères et de réalisation au niveau informatique.

Thibault bénéficiait du soutien de trois tuteurs : Joseph Schmauch directeur des archives départementales, Françoise Ravey et Patrice Boufflers.

Pendant ces 2 mois, Thibault a travaillé sur les vidéos des étudiants du lycée Viette consacrées au centenaire de la guerre 14-18 à Morvillars en y ajoutant des sous-titres en français et en anglais pour les malentendants.

Il a également traduit les textes d’un dépliant touristique -préparé en français par Patrice Boufflers- qui sera prochainement disponible en anglais et en allemand. Ces traductions ont été vérifiées par des personnes maitrisant parfaitement l’allemand et l’anglais (dont Elisabeth Moirandat son ancienne professeur d’anglais au collège de Morvillars).

Troisième axe à son travail, la traduction des textes de deux panneaux lutrins informatifs qui devraient être installés au cimetière militaire avant la fin de l’année 2015. Sur ces deux lutrins qui mesurent 120 cm de longueur sur 80 cm de largeur, les textes sont rédigés en français, en anglais et en allemand.

Le premier est consacré (textes et photos) à la nécropole : son origine, les plans, les travaux… Le second lutrin présente le monument aux morts – lanterne des morts ainsi que les différentes tombes (parmi les 160 du cimetière militaire) selon les confessions (chrétienne, musulmane, anglicane ou libre-penseur).

Ces lutrins seront proposés à l’accord du pôle des sépultures de guerre de Colmar : le service qui gère la nécropole et qui dépend du Ministère des Anciens Combattants.

Enfin Thibault a écrit à la mairie d’Edimbourg en Ecosse pour établir un contact avec les descendants de la famille de Thomas Robertson seul soldat britannique de la guerre 14-18 enterré dans le Territoire de Belfort, précisément à la nécropole de Morvillars.

Ainsi a été réalisé un travail très long, très minutieux et très documenté pour lequel Thibault a mis toute sa volonté, ses connaissances et son savoir-faire. Un résultat que tout le monde apprécie et dont se félicite Françoise Ravey.

Gageons qu’avec un tel travail, Thibault Baumgartner obtienne sa validation de licence.