Vignette
Rétro 2015 : les animations dans la commune
 
Vignette
Rétro 2015 : les associations de la commune
 

BUDGET 2015 : pas de hausse des taux d'imposition

« Nous sommes la seule commune à voter notre budget en retard, mais nous n’en sommes pas responsables car nous n’étions pas d’accord avec le compte de gestion de la trésorerie, qui apparaissait déficitaire en raison d’un certain nombre d’écritures comptables qui n’avaient pas été passées » devait déclarer en préambule du dernier conseil municipal, Françoise Ravey, maire.

En fonction des résultats 2013…

 - déficit de 489 550,62 € en investissement

- excédent de 692 266,85 € en fonctionnement

- et 515 390,01 € en part affectée à l’investissement 2014 …

le résultat cumulé 2014 est de + 159 610,21€ 

Le temps de rétablir les choses et de mesurer le chemin parcouru – la dette par habitant est passée de 6.500 euros en 2010 à 3.500 euros aujourd’hui – pour résorber les déficits, Jean-François Zumbihl, l’adjoint chargé des finances, devait présenter le compte de gestion sans la présence du maire, puis le budget primitif et enfin les taux d’impôts pour 2015. 

Outre les chiffres bruts, on retiendra d’abord de son exposé la recherche d’économies et la bonne gestion pour ne pas augmenter le taux des trois taxes. Les élus s’emploient en effet depuis 2011 à une stabilité basée sur les principes d’économies drastiques : tout ce qui peut être économisé en fonctionnement sert à l’investissement urgent. 

Ainsi, par exemple le budget fleurissement a été supprimé, les manifestations culturelles ou les animations réduites

La taxe d’habitation restera donc à 12,05 %, le foncier bâti à 14,22 % et le foncier non bâti à 67,55 %. « C’est notre fierté de ne pas avoir augmenté les taux depuis 2010 et si nous parvenons à faire des travaux c’est en recherchant le maximum de subventions » a commenté encore le maire. 

Toutefois, le fait de ne pas augmenter les taux ne veut pas dire que les impôts ne progresseront pas tout de même puisque les bases (autrement dit les valeurs locatives) sont revalorisées chaque année par le Parlement pour tenir compte de l’inflation. Et cette année, elles progressent de 0,9 %. 

Concrètement avec les reports de l’exercice précédent, le budget de fonctionnement s’équilibre à 1,231 million d’euros et celui d’investissement à 1,426 million d’euros. 

Toutefois, afin de boucler le financement des travaux nécessaires de voirie avec notamment la sécurisation de la rue menant au collège et à l’école, la municipalité empruntera 100.000 € pour compenser le défaut de soutien de l’Etat, contrairement à ce qui était attendu dans le cadre de la relance du plan BTP.

Et les élus de souligner encore « la baisse des dotations de l’Etat qui tue l’économie locale puisque celles-ci ont baissé de 29 % contre 8 % annoncés ». 

Le budget a finalement été approuvé à l’unanimité moins une abstention.

Est Républicain-Le Pays (6 mai 2015)

Voeux du mairie - allocution de Françoise Ravey maire de Morvillars - 9 janvier 2016

C’est toujours avec grand plaisir de vous retrouver à l’occasion de la cérémonie des vœux. Nous sommes entre nous, en famille…. Cela aura l’avantage de limiter les discours…..

Les vœux sont l’occasion de faire un bilan de l’année écoulée et de dresser les perspectives de l’année à venir.

Je ne peux manquer, en préambule, de revenir sur les évènements tragiques de 2015, d’autant plus que le 7 janvier, représentait le triste anniversaire des attentats de Paris.

En effet, l’an passé, la cérémonie des vœux avait débuté par un moment solennel de recueillement à la mémoire des victimes de l’attentat contre le journal Charlie Hebdo.

L’année 2015 a commencé dans le sang et c’est terminé dans le sang le 13 novembre. Rien ne sera plus pareil Le terrorisme et le fanatisme ont attaqué notre démocratie et bouleversé notre société de droits.

Nous vivons désormais en guerre contre nos ennemis déclarés. L’Etat d’urgence est toujours en vigueur. Gageons que nous en aurons fini avec la faiblesse et le nivellement par le bas et que nos gouvernants sauront instaurer les mesures à la hauteur de notre nécessaire protection.

L’année 2015 restera une année terrible dans l’Histoire de France comme le 11 septembre 2001 a marqué à jamais l’Histoire des Etats Unis. Mais même atteints, les français ont prouvé qu’ils sont toujours debout et se mobilisent plus que jamais pour défendre nos libertés, notre liberté d’expression et ce qui fonde les valeurs de notre République résumées dans la devise « Liberté – Egalité – Fraternité ».

Chacun d’entre nous s’est réapproprié les valeurs, les symboles et les couleurs de notre République.

Aujourd’hui, il est bon de voir que nos sportifs, nos footballeurs entre autres, mais aussi nos dirigeants ont enfin appris à chanter la Marseillaise.

Il est bon de voir que nos forces armées, de police et de gendarmerie sont désormais respectées.

Dans chaque ville, dans chaque village, les valeurs de notre démocratie ont certes été bouleversées, mais aussi réveillées. A notre petit échelle, dans notre village, je me réjouis (ainsi que les membres du Souvenir Français présents dans la salle) que les familles et les enfants s’associent, de plus en plus nombreux, aux commémorations qui célèbrent la mémoire et chantent notre hymne national. Il faut retenir, dans ce sursaut un message d’espoir par lequel nous sommes fiers de nos valeurs, de notre Histoire et demeurons optimistes et solidaires.

Ce n’est pas un exercice facile par les temps qui courent, dans un contexte de déstabilisation institutionnelle et identitaire.

Outre un contexte économique qui fragilise les entreprises et qui peine à trouver du travail à chacun, y compris à nos jeunes diplômés, nous assistons à une réforme des institutions sans précédent depuis l’époque napoléonienne.

Je veux parler - de la refonte des régions,

- Du nouveau découpage des communautés de communes,

- Des compétences désormais éclatées des départements,

- De la remise en cause des communes qui sont saignées à blanc

• Baisse des dotations de l’Etat (- 29% pour Morvillars), transfert de charges de l’Etat sans compensation financière, la réforme des rythmes scolaires, les TAP, la suppression du service d’instruction des permis de construire.

Tout cela demandera des efforts pour trouver nos repères… Il faudra du temps et des sacrifices pour que ces réformes deviennent un jour, je l’espère, des forces !

Aujourd’hui, gérer une commune est devenu un vrai travail d’équilibriste, avec des normes et des contraintes toujours plus pesantes. Dans ce contexte de restriction, je voudrais remercier mon équipe municipale qui me fait confiance, qui travaille dur à mes côtés, qui se retrousse les manches depuis 4 ans, qui m’aide à porter d’innombrables dossiers pour maintenir un niveau de services correct à nos administrés et qui est prête à relever les nouveaux défis nombreux (un peu trop nombreux parfois) qui se présentent à nous.

Rassurez-vous ! Nous gérons le budget de la commune de manière drastique et ultra rigoureuse. Les efforts de gestion sont quotidiens : la maîtrise du budget de fonctionnement ne laisse pas de place à l’erreur. Pour rappel : suppression du budget fleurissement, diminution du budget animations.

Quant aux investissements, cela devient un exercice périlleux.

En 2015, ce sont d’autres aléas qui se sont rajoutés aux priorités, auxquels il faudra faire face : les arbres qui tombent sur un bâtiment communal et le détruisent en partie, le toit de l’église qui s’effondre, la nécessité par la loi d’un financement sur 6 ans de l’accessibilité de tous les bâtiments, et toujours la gestion des contentieux hérités du passé……

Tout cela génère un travail important qui se répercute aussi sur les salariés à qui je voudrais également rendre hommage parce qu’ils supportent la charge technique des dossiers avec des moyens qui diminuent sans cesse (2 postes n’ont pas été remplacés), et particulièrement Alexandra Maillard, notre nouvelle secrétaire de mairie qui ne compte pas sa peine ni ses heures et qui supporte les exigences du maire …..

Je vous disais que les investissements étaient un exercice périlleux : c’est également valable pour leur montage financier. Il faut saisir les opportunités et les fenêtres de financement qui se referment dès qu’elles s’ouvrent : plan BTP, relance crédits d’investissement Région, critères ciblés de subventionnement selon les années, etc.…

Cela nous oblige à construire des dossiers compliqués, en peu de temps (y compris le soir et le WE) et de les défendre âprement.

A ce propos, la part communale des investissements a pu être apportée, non pas par l’emprunt, mais par la vente de bâtiments que nous n’avions plus les moyens d’entretenir, comme l’ancienne mairie-école où bientôt le presbytère.

Jusqu’à présent, nous avons pu réaliser tout cela sans augmenter la pression fiscale. Aujourd’hui, je ne peux vous promettre que ce sera toujours le cas.

Néanmoins, nos ambitions pour la commune sont intactes. J’ai une équipe municipale qui s’implique, travailleuse, inventive … quand je dis « j’ai », VOUS avez une équipe municipale formidable. Il est dommage que son dynamisme et son potentiel de créativité soit freiné par les difficultés que je vous ai évoquées, et bien sûr par le passif qui n’est pas encore résorbé.

Pour mémoire, la dette par habitant était de 6500€ en 2011 lorsque nous avons repris la commune (alors que la moyenne de la strate est de 800€ environ). Nous l’avons déjà réduite de moitié en 4 ans. Nous en sommes à 3500€ aujourd’hui.

Je ne ferai pas une énumération exhaustive de toutes les actions menées (les sujets seront présentés en détail dans le prochain bulletin municipal qui paraîtra à la fin de ce mois). Je citerai simplement quelques dossiers marquants de 2015 :

1/ Les travaux d’aménagement de l’entrée du parc du château qui ont été menés tambour battant. Débutés fin mars, ils étaient terminés pour l’inauguration fin août. Ces travaux ont nettement amélioré la sécurité, la circulation, le stationnement dans un secteur très fréquenté par les riverains, les écoliers, les collégiens, les parents d’élèves, les sportifs … Ces travaux ont changé la physionomie du cœur du village et modernisé notre commune.

2/ Le service périscolaire est depuis début septembre entièrement géré par la commune : accueil des enfants le matin et le soir, restauration scolaire, temps d’activité périscolaires (les TAP). Nous avons mis fin à la convention avec les Francas et recruté Maëlle Schneider au poste de directrice. Cette nouvelle gestion en direct nous permet de faire des économies substantielles et d’améliorer nettement la qualité du service. La démonstration de comment faire mieux et moins cher !

3/ La nécropole nationale de 14-18 qui vise toujours l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle est d’ailleurs l’unique site du Territoire de Belfort à rester en lice. Les animations ont été nombreuses autour du devoir de mémoire : cérémonies patriotiques, animation à la médiathèque par M. Guignard, édition d’un livre sur la guerre de 14-18 à Morvillars écrit par Patrice Boufflers, qui a également animé des conférences. Maquettes de lutrins et dépliants touristiques réalisés avec des textes en français, en allemand et en anglais qui seront disponibles à l’Office du Tourisme de Belfort.

4/ L’information constitue toujours un volet important dans notre volonté de communication et de transparence.

• 1 bulletin municipal annuel

• 11 numéros de Morvi’light, le flash info mensuel

• Le site internet, tenu à jour et alimenté par Patrice Boufflers 21 000 visites en 2015 contre 15 000 en 2014 !

• Les articles dans l’Est Républicain : 150 articles en 2015.

Et enfin, les animations et la vie associative. L’an passé, j’avais fait part de la déception des élus devant le peu de participation de la population aux diverses manifestations organisées dans la commune pourtant souvent gratuites.

Les animations ont ainsi été moins nombreuses en 2015. Cependant, les valeurs sûres sont toujours présentes avec un incontestable succès : 

La fête de la moto du Rétro Motos Cycles de l’Est 

La marche populaire de jour

La fête de l’élevage organisée par le syndicat des éleveurs 

Les journées du patrimoine, ouvertes aux scolaires et au grand public avec une autre livre consacré aux châteaux de Morvillars.

Mais n’oublions pas également : 

Les animations de la médiathèque 

La randonnée vélo 

La brocante 

Les concerts au château des Tourelles 

Les animations de Pâques 

Le concert de 2 chorales à l’église 

Les rendez-vous des aînés : repas avec une préparation par un atelier inter générations, la remise des colis, le thé dansant. Un grand merci aux membres du CCAS !

Je remercie vivement tous les responsables des associations qui organisent ces moments forts et qui créent un lien social primordial.

Quant aux projets 2016, notre feuille de route est déjà prête. Ils sont nombreux et certains sont déjà bien engagés

• La réfection du toit de l’église, prévue avec Méziré, puisqu’il s’agit d’un bien en indivision. Ces travaux sont soutenus par la Région à hauteur de 100 000€ et la CAB pour 80 000€

• La transformation du POS en PLU (avec une subvention du sénateur C. Perrin et de la CAB).

• Les travaux de rénovation de la nécropole pris en charge par le Pôle de Sépultures de Guerre. Ils devraient démarrer au printemps.

• Les travaux de réhabilitation de la ligne de chemin de fer Belfort Delle. La commune n’est pas partenaire financièrement dans cette opération, hormis le rachat de la gare. Elle sera cependant affectée (positivement) par la création d’une halte, la réorganisation des passages à niveau et la création d’un parking.

• Et toujours une réflexion sur l’avenir du château communal et sur la transformation de la salle d’exposition en véritable salle des fêtes.

Le village change, évolue

Je voudrais terminer en soulignant le dynamisme des industriels et entrepreneurs locaux qui investissent dans notre village avec des projets de taille :

• L’extension de l’usine VMC qui permet de maintenir et d’optimiser l’emploi local.

• Le projet d’un 2ème lotissement privé initié par l’entreprise de Christophe Camozzi.

Nous remercions également les PME, commerçants et artisans qui complètent l’attractivité du village : restaurants, épicerie-tabac-presse, garage, taxi et sommes heureux d’avoir accueilli un médecin qui améliore l’offre médicale et para médicale importante comprenant déjà 2 dentistes, 2 kinés, une pharmacie.

J’adresse de vifs remerciements à toutes les personnalités et institutions qui nous ont aidés et qui nous aideront encore.

A mes adjoints et aux conseillers municipaux, au personnel, et à vous tous qui concourrez à l’évolution de notre village, à son économie locale et à notre bien-être.

Je souhaite que 2016 puisse apporter la paix, la sérénité et la prospérité. Je souhaite bonheur et santé à chacun d’entre vous ainsi qu’aux membres de vos familles.

Bonne année à vous tous pour que vos projets, nos projets se réalisent.

Je vous remercie de votre attention.

Françoise Ravey

 

Après l'allocution de Madame le Maire:

 - diaporama rétrospective photos de l'année 2015

 - partage de la galette et du verre de l'amitié

Vœux du maire - article de l'Est Républicain - lundi 11 janvier 2016

Diaporama rétrospective en photos de l'année 2015

Vignette
Cérémonie des Vœux rétro photos 2015
 

Vœux du maire - photos de la cérémonie - samedi 9 janvier 2016